Cerise Daily : "Je travaille dans le milieu du digital,donc je fais tout moi-même". - Afrocadre
Home / Zoom sur elles  / Blogueuses  / Cerise Daily : « Je travaille dans le milieu du digital,donc je fais tout moi-même ».

Cerise Daily : « Je travaille dans le milieu du digital,donc je fais tout moi-même ».

Nous avons "stalké" pour vous la merveilleuse Cerise de la chaîne Youtube CeriseDaily. Elle nous a dévoilé ses petits trucs et astuces sur le blogging, la vie de maman, ses origines béninoises.

Sa passion du blogging et son métier dans le digital font bon ménage

 

Bonjour AFROCADRE !  Je m’appelle Cerise, j’ai 27 ans et je tiens la chaîne Youtube CeriseDaily. Cette chaîne est une extension de mon blog MonBeauCerisier.com dans lequel je parle des beautés : beauté de la vie en partageant mes expériences de vie, beauté du cosmétique avec mes coups de cœur maquillage et soin et même la beauté de la vie de maman.  

 

En effet, j’ai une petite fille depuis 1 an. Je suis originaire du Bénin, très beau pays d’Afrique de l’Ouest mais je vis en France depuis ma naissance. Je suis donc tout autant, une parisienne pur jus !  

 

Je ne suis pas bloggeuse/youtubeuse à plein temps car je suis Chef de Projet PR et Digital. Après un Bachelor en Création Web, je me suis orientée vers 2 ans de Master en Management de la Communication Web.  

 

Le blogging n’est pas une activité professionnelle car j’ai la mienne à côté. C’est un hobby, une passion qui me prend énormément de temps et d’énergie mais une passion tout de même. Pour certaines c’est leur job à plein temps et je trouve cela très courageux de leur part. Il faut savoir que derrière chaque photo, chaque vidéo, il y a un vrai travail, une vraie organisation et beaucoup de temps passé.

 

Le blogging est une passion qui me prend énormément de temps.

Les débuts : une envie de partager

 

J’ai commencé l’aventure, il y a 10 ans et c’est toujours pour la même raison que je le fais : le partage. J’étais persuadé de ne pas être la seule à vivre les choses que je vivais, je souhaitais donc en parler pour qu’on soit plus nombreuses à se retrouver. Et puis ça a évolué, j’ai fini par donner mes recommandations personnelles, mes avis, mes goûts et désormais mes conseils. Ma chaîne YouTube a simplement suivi depuis 4 ans.  

 

Je travaille dans le milieu du digital, donc je fais tout moi-même. Je filme, je monte, je prends les photos, j’ai pensé mon site en termes d’ergonomie, de design etc… C’est un vrai projet web global mais autour de ma personne en quelque sorte !  

Une activité enrichissante  pour une meilleure expertise métier

 

D’un point de vue personnel, Blogger m’apporte plus de  confiance en moi , confiance que je n’ai pas forcément dans ma vie quotidienne. Je suis toujours étonnée d’avoir des abonnées régulières ! Professionnellement, cette activité me sert énormément , car je sais comment cela se passe de l’autre côté de l’écran. Donc quand je parle avec des influenceuses, je sais un peu ce qui plaira ou pas.

 

Et en termes de relations, c’est une porte ouverte pour avoir des copines de ce monde de la Youtubesphère. Je peux également être plus proche de mes abonnées et humainement, c’est très enrichissant.  

 

Etre une bonne Youtubeuse pour moi , c’est tout simplement être sincère et le faire pour les bonnes raisons ! Aujourd’hui, c’est devenu la mode voire même un plan de carrière. Et on oublie qu’à la base, c’est le partage et la sincérité qui doit primé. C’est donc le meilleur moyen de faire le tri entre une bonne bloggeuse et une autre.

 

J’ai cette volonté de créer une ambiance familiale sur ma chaîne.  

Une communauté bienveillante , qui lui ressemble

 

Les Cerisettes (surnom de ma communauté) sont adorables, sincères, gentilles et bienveillantes. Je le pense sincèrement car en presque 5 ans de YouTube, je peux compter sur les doigts d’une seule main, les commentaires négatifs, même si cela arrive . Et dans ce cas-là, souvent je le prends pour moi, je me remets assez vite en question donc j’en parle à mes sœurs ou à mon chéri, et ils me permettent de passer au-dessus.  

 

Lorsque je les ai rencontrées lors de mon Meet-up, ça a confirmé ce que je ressentais virtuellement : elles me ressemblent. Et sincèrement, je ne les échangerai pour rien au monde ! J’ai sans doute une « petite communauté » mais elle vaut largement les milles fois plus grandes !  

Je pense que c’est ma volonté de montrer qu’on peut être une fille de tout ce qu’il y a de plus normale et  bien s’en sortir dans la vie.

Crédits photo : page facebook Cerise Daily

Irina GBAGUIDI

irina.gbaguidi@sciencespo.fr

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!