Nos actions versus nos croyances. - Afrocadre
Home / Développement personnel  / Nos actions versus nos croyances.

Nos actions versus nos croyances.

On parle de dissonance cognitive lorsque les actes d’un individu sont en contradiction flagrante avec ses croyances.

On parle de dissonance cognitive lorsque les actes d’un individu sont en contradiction flagrante avec ses croyances. Ce qui aura pour conséquence de créer un inconfort psychologique qu’il va chercher à réduire par différentes stratégies rationnelles (changer ses croyances) ou comportementales (modifier son comportement).

 

Autrement dit, quand nos comportements s’avèrent incompatibles avec nos opinions, valeurs, et principes, nous éprouvons une sensation de malaise qui va nous inciter à rétablir un certain équilibre.

 

Par exemple, si vous avez toujours pensé que le divorce est contraire à vos valeurs, il est possible de ressentir une forte dissonance cognitive si vous envisagez vous-même un divorce. Votre décision étant en contradiction avérée avec des croyances importantes pour vous.

 

S’ensuit alors, doutes, ruminations, culpabilité, remises en questions, auto-accusations, mal-être général, exaspération, colère, agressivité, etc.

 

Les différentes expérimentations

Léon Festinger, Psychologue à l’ origine de cette théorisation, stipule que l’individu est à la recherche d’un équilibre cognitif, qui lorsqu’il est rompu, génère en lui un état de tension désagréable.

 

Dans les expériences sur la dissonance, on demande par exemple à un sujet de donner des arguments en FAVEUR de la peine de mort, alors qu’il est fondamentalement CONTRE.

 

L’exercice va susciter chez ce dernier un état d’inconfort psychologique dont les conséquences seront ensuite analysées par les chercheurs.

 

Ils observent ainsi qu’au terme de son argumentation, le sujet a fini par croire ce qu’il a dit, devenant ainsi moins défavorable à la peine de mort qu’il ne l’était au départ.

 

Il a donc réduit la dissonance cognitive en ajustant son opinion de départ à son argumentation.

 

Cette expérience démontre que lorsque nous sommes amenés à agir contrairement à nos croyances, nous avons tendance à adapter nos pensées à nos comportements. On essaiera de justifier, de rationaliser, ou de relativiser jusqu’à ce qu’on trouve la position qui nous garantit une cohérence entre notre comportement et nos pensées.

 

Dans quelles circonstances peut apparaitre la dissonance cognitive ?

-Quand nous prenons des décisions importantes MAIS opposées à nos convictions profondes
-Quand nous adoptons des comportements contraires à nos opinions, pensées ou croyances
-Quand nous sommes exposés à des idées, informations incompatibles avec celles qui nous ont été inculquées
-Quand nous faisons des choix qui ne correspondent pas à ce que nous voulons

 

Tous les actes que nous posons et qui sont incompatibles avec nos valeurs et principes transforment insidieusement notre système de pensée. On commence par relativiser, pour finir par accepter ce que nous n’acceptions pas avant.

 

La dissonance cognitive est là pour nous rappeler l’importance de rester en accord avec la personne que nous étions hier. Et seulement le cas échéant, adapter nos croyances à la réalité si ces dernières se révèlent être erronées.

 

Yann V. Tsobgni
Psychologue formée en Europe et au Canada, je m'intéresse à l’étude du comportement humain, au développement personnel, et à la quête de sagesse spirituelle en prenant en compte les particularités culturelles africaines.
Yann V. Tsobgni on FacebookYann V. Tsobgni on Twitter

yann@noireetpsy.com

Psychologue formée en Europe et au Canada, je m'intéresse à l’étude du comportement humain, au développement personnel, et à la quête de sagesse spirituelle en prenant en compte les particularités culturelles africaines.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!