Etiquette d'un produit cosmétique : comment la lire ? - Afrocadre
Home / Conseils d'expertes  / Etiquette d’un produit cosmétique : comment la lire ?

Etiquette d’un produit cosmétique : comment la lire ?

La réglementation française et européenne établit des règles strictes concernant la composition des produits, leur sécurité, leur concentration, leur contrôle permanent, leur commercialisation mais aussi l’accès des consommateurs à une bonne information.

La réglementation française et européenne établit des règles strictes concernant la composition des produits, leur sécurité, leur concentration, leur contrôle permanent, leur commercialisation mais aussi l’accès des consommateurs à une bonne information. Apprenons à mieux lire les informations et symboles portés sur l’emballage et le flacon des produits.

Les informations obligatoires

Les informations devant obligatoirement figurer sur l’emballage des produits (dans la langue du pays où ils sont commercialisés) comprennent le nom (ou la raison sociale) du fabricant ainsi que son adresse. Pour les pays fabriqués en dehors de l’Union européenne, la mention du pays de fabrication est obligatoire. Doivent également apparaitre la quantité du produit contenu et le numéro de lot de fabrication.

La durabilité minimale est une date annoncée par la mention « À utiliser avant fin… » pour les produits dont la durabilité est inférieure à 30 mois. Pour les produits dont la durabilité minimale excède 30 mois,  on n’indique pas une date mais la durée pendant laquelle le produit est sûr après son ouverture et peut être utilisé sans dommage pour le consommateur (Période Après Ouverture ou PAO).

La PAO n’est en revanche pas requise lorsque le concept de durabilité après ouverture n’est pas pertinent : produits à usage unique, produits présentés dans des récipients qui ne permettent pas de contact entre le produit et l’environnement extérieur, produits pour lesquels il n’y a aucun risque de détérioration qui pourrait conduire à une non‐conformité du produit avec les exigences de sécurité du Règlement cosmétique.

Les mentions obligatoires

Les précautions particulières d’emploi du produit doivent apparaitre sur l’emballage lorsque le produit nécessite un mode d’emploi spécifique ou des précautions à prendre (comme « Evitez le contact avec les yeux… »). En cas de manque de place, une notice, une étiquette, une bande ou une carte jointe est signalée, soit par une indication abrégée, soit par un symbole représentant un livre ouvert.

On indiquera la fonction du produit (crème soin visage, masque hydratant…) sauf si cela ressort clairement de la présentation du produit, et on fera également obligatoirement apparaitre la liste complète des ingrédients sur l’emballage (où à l’intérieur en cas de manque de place, là encore avec une indication abrégée ou le symbole livre ouvert imprimé sur l’emballage).

Tous les ingrédients de la formule sont indiqués dans l’ordre décroissant de leurs quantités, précédé de la mention « ingrédients ». Les noms mentionnés sur les emballages sont dénommés selon les termes d’un dictionnaire appelé INCI (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients) dont l’utilisation est obligatoire dans l’Union européenne. Cette nomenclature très complète permet de savoir ce que contiennent les cosmétiques vendus dans le monde entier, quelles que soient les appellations des ingrédients dans les différentes pays.

Les compositions parfumantes et aromatiques sont mentionnées seulement par les mots « parfum » et « aroma » sauf lorsqu’elles contiennent des substances identifiées comme pouvant être la cause de réactions allergiques de contact chez certains consommateurs sensibles. Depuis mars 2005, la mention de 26 substances parfumantes susceptibles d’entraîner des réactions allergiques de contact chez des personnes qui y sont sensibles est obligatoire (ces substances ne sont pas pour autant dangereuses ni interdites).

Les mentions non obligatoires

D’autres mentions, non obligatoires, peuvent figurer sur les emballages afin de mieux informer le consommateur : coordonnées du service consommateur (utile pour contacter le fabricant en cas d’effet indésirable du produit), les propriétés du produit (par exemple « Hydrate les couches supérieures de l’épiderme »), les conseils d’utilisation (« Appliquer matin et soir sur le visage parfaitement maquillé »), les types de tests (« Testé sous contrôle dermatologique », par exemple) et parfois les conditions de vente (« Ce produit ne peut être vendu que par les dépositaires agréés XXXX», « Cadeau – ne peut être vendu »…).

Logos et pictogrammes

Les logos et les pictogrammes peuvent figurer  sur les emballages pour faire passer un ou plusieurs messages qu’il n’est pas toujours simple de comprendre : identification des matériaux d’emballage, point vert symbolisant la participation financière du fabricant à un système national de collecte et de traitement des déchets d’emballages ménagers),  sigle invitant le consommateur à ne pas jeter l’emballage sur la voie publique, pictogramme représentant une flamme pour avertir que le produit est inflammable…

Tout emballage comporte également un code barre. C’est, avec le numéro de lot de fabrication, un identifiant du produit qui répond à des normes internationales et peut être lu dans le monde entier. Il constitue un élément essentiel de traçabilité du produit. Le premier chiffre indique l’origine du produit (par exemple 3 pour la France), les six suivants le fabricant, les cinq autres le code de l’article, et le dernier chiffre est un chiffre de contrôle.

Source  : http://www.febea.fr

La Rédaction

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!