"Pour être artiste peintre plasticien,il suffit d’être soi-même".Saly.D - Afrocadre
Home / Culture  / Arts  / « Pour être artiste peintre plasticien,il suffit d’être soi-même ».Saly.D

« Pour être artiste peintre plasticien,il suffit d’être soi-même ».Saly.D

Découvrez l'univers de Saly B. artiste peintre plasticienne autodidacte de 28 ans aux inspirations diverses et fortement africaines.

Parlez-nous de vous ?

Je suis Saly.D, je suis une artiste peintre plasticienne autodidacte de 28 ans aux inspirations diverses et fortement africaines. Issue de parents Sénégalais, ces derniers m’ont toujours encouragée à avoir des objectifs précis dans la vie et à tout faire pour les atteindre.

Parallèlement à mon activité de peintre, j’ai fait des études de lettres modernes, d’histoire de l’art et de journalisme, aujourd’hui, je suis chargée de communication dans une PME. J’aspire à briser les frontières des arts plastiques en travaillant sur des supports variés. J’invite à un certain public à développer sa créativité par le biais de conseils et de sessions de partage artistique.

Comment avez-vous débuté dans ce domaine ?

J’ai commencé à peindre depuis l’enfance avec pour simple but de me détendre et m’occuper. Même si les motivations restent inchangées, cela fait une dizaine d’années que je me suis appliquée à développer cette pratique artistique. J’expose et commercialise mes œuvres depuis 2012 suite à un échange avec ma mère qui m’a convaincue de la qualité de mon travail et de mon potentiel. J’ai d’abord vendu quelques œuvres à mon entourage, ensuite réalisé des fresques murales, puis participé à des expositions collectives.

Parlez-nous de votre métier ? Pourquoi l’avoir choisi ?

Après avoir butiné entre le chant, le théâtre, et la danse, j’ai fini par me reconnaitre et me retrouver à travers le dessin et la peinture. Sur le plan psychologique et émotionnel, c’est uniquement avec la peinture que j’atteins un sentiment de sérénité et de satisfaction. C’est à travers la peinture que je pense au fur et à mesure m’accomplir en tant qu’individu.

Parlez nous en quelques mots de votre activité ? Quelles sont vos responsabilités quotidiennes ?

Quotidiennement j’ai un petit rituel de début de journée qui consiste à, dans un premier temps, nourrir mon inspiration : Je prends le temps de me remémorer mes rêves, de lire au moins un article d’un magazine d’art puis de regarder quelques images. Ensuite, je consulte ma messagerie afin de renseigner les potentiel intéressés sur mon travail (coût des œuvres, suivi des commandes, suivi de projets de collaborations artistiques, commande de matériel etc…). Je me mets à peindre le soir et la nuit en général lorsque l’environnement est calme et propice à la création.

Qu’est-ce qui vous motive dans cette activité ?

Ce qui me motive dans l’activité d’artiste peintre, c’est d’abord le fait de me retrouver seule avec moi-même et mon potentiel de création. C’est ensuite un bien-être physique (en imaginant bien évidemment que je suis bien loin d’avoir la posture typique du peintre assis devant son chevalet) en général je m’approprie l’espace : je travaille tantôt au sol, tantôt à la verticale, ou parfois assise sur un canapé avec le tableau sur mes genoux. Enfin ce qui est source de motivation c’est le regard des spectateurs, et leur propre interprétation de mon travail.

Je trouve l’inspiration partout, dans mes souvenirs de voyage au Sénégal, dans mes livres, et parfois dans les traces que laissent mes rêves. Je m’inspire de ce qui me touche, des gens, de mes loisirs et passions : j’aime beaucoup le cinéma, et la photo, et la littérature.

Ce que j’apprécie en tant que peintre, c’est d’être à la base et à la finalité de mes projets, Il n’y a pas l’appréhension face à un quelconque supérieur, je n’ai pas à subdiviser mon travail avec des collègues. J’aime la satisfaction d’achever une œuvre, sur le plan personnel ça me redonne confiance en moi, ça booste mon énergie, ça m’enrichit et me rend plus forte.

Quelles difficultés rencontrez-vous ?

C’est souvent difficile de faire cohabiter mes passions avec ma vie quotidienne déjà très chargée, car souvent j’ai envie d’être seule chez moi pour créer, il m’arrive d’être obsédé par une future création, souvent je suis submergée par beaucoup d’idées et angoissée en réalisant qu’une journée ne dure pas assez longtemps pour tout ce que j’aimerais peindre. Beaucoup ne voient pas la peinture comme un vrai travail, ils pensent que c’est un passe-temps et n’ont aucune idée des fonds investis au départ (le matériel artistique coûte très cher).

C’est aussi très difficile d’avoir face à soi des clients qui minimisent et méprisent la qualité des œuvres en les considérant comme des objets de décoration classiques. Ces derniers oublient que réaliser une œuvre prend du temps, de l’énergie et que cela a un coût. Devoir convaincre un client de la légitimité du prix de mon travail est la partie la plus contraignante de mon activité, mais heureusement cela se produit de plus en plus rarement.

Portfolio : http://salyd.tictail.comhttp://salyd.tictail.com

Mail : saly.motion@yahoo.com

Facebook : Saly.B

La Rédaction

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!