Responsabilité socitale de l'entreprise : origines et importance. - Afrocadre
Home / Responsabilité Sociétale  / Responsabilité socitale de l’entreprise : origines et importance.

Responsabilité socitale de l’entreprise : origines et importance.

A l’heure où l’attention se porte sur les objectifs de développement durable (ODD) institués en 2015, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) reste un sujet far.

A l’heure où l’attention se porte sur les objectifs de développement durable (ODD) institués en 2015, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) reste un sujet far. Généralement désignée comme une déclinaison du développement durable, la RSE représente la part d’engagement des entreprises à la réalisation des ODD. Plus précisément, dans le Livre Vert de la Commission Européenne, la RSE est définie comme étant « l’intégration volontaire des préoccupations sociales et écologiques des entreprises à leurs activités commerciales et leurs relations avec toutes leurs parties prenantes internes et externes (actionnaires, personnels, clients, fournisseurs et partenaires, collectivités humaines,…), et ce, afin de satisfaire pleinement aux obligations juridiques applicables et investir dans le capital humain et l’environnement ».

Les Origines de la RSE

Le concept nait des revendications issues de la fulgurante ascension du capitalisme au XIXe siècle en occident avec la forte industrialisation qui a suivi, affectant  négativement la nature, la population.  Suivez mon regard : catastrophe nucléaire de Thernobyl, changement climatique, émission de gaz à effet de serre, précarité des conditions de vie, multiples crises économiques et financières sans oublier la banqueroute de 2008, pour ne citer que ces exemples flagrants.

Théoriquement, du principe de ‘noblesse oblige’, au ‘Charity et Steward principles’ du catholicisme social, en passant par l’éthique protestante, la doctrine de max weber et le paternalisme de Robert OWEN, la responsabilité sociétale des entreprises trouve finalement sa formulation complète par Howard BOWEN avec son ouvrage Social Responsibility of the Businessman. A contrario des autres doctrines, Bowen voit l’action RSE de l’entreprise comme une obligation inhérente à son activité, pas simplement une œuvre de charité.

Cette obligation inhérente provient de parties prenantes à l’entreprise, qui influent directement ou indirectement sur elle. Il s’agit des stakeholders, différents des shareholders qui sont des actionnaires, qui sont de trois catégories. De ce fait, citons en premier les parties prenantes primaires, comptant les actionnaires, les salariés, les clients, les fournisseurs, l’Etat; en deuxième les parties prenantes secondaires qui incluent des communautés locales, les ONG, les media, en troisième les parties prenantes silencieuses qui englobent la faune, la flore, les générations futures.

Par ailleurs, la responsabilité sociétale des entreprises n’est pas une donnée statique, un concept évasif qui implique l’entreprise, c’est un système de pensées et une agrégation d’actions dynamiques, qui, intégrés à une organisation, en modifient le fonctionnement à tous les niveaux et dans tous les services. A l’échelle mondiale, l’International Standard Organization (ISO) a institué en septembre 2010, une norme prescriptive, notamment ISO 26000 avec ses 6 points centraux axés sur les actions sociales environnementales et économiques, qui concoure à donner des pistes d’implémentation de la RSE au sein des entreprises. Dans la même lancée le Global Compact de l’ONU en juillet 2000 vient fédérer les entreprises des pays membres autour de la notion.

RSE des normes à appliquer.

La conscience de plus en plus élevée de la communauté internationale à la RSE; fait qu’autant au 46e  Forum Economique Mondial  à Davos (WEF) en 2016, qu’à la COP 21 en 2015 et certainement à la COP 22 de novembre 2016, la notion a été et sera discutée. Alors,  l’entreprise qui est aujourd’hui, ne sera pas demain sans avoir assimilé la RSE. Les Barons Voleurs, en les personnes de ROCKFELLER, Andrew CARNEGIE, Henri FORD ont promptement compris cela en soutenant le courant RSE.

L’auteur du Fordisme, Henri FORD, pour relever l’importance de la pratique de la RSE, soulignait que ‘l’entreprise doit faire des profits sinon elle mourra. Mais si l’on tente de faire fonctionner une entreprise uniquement sur le profit, alors elle mourra aussi car elle n’aura plus de raison d’être’. Aujourd’hui plus que jamais cela reste valable. Notre ère est celle de la responsabilité pour tous, responsabilité afin de créer de meilleures conditions de vie globalement et de promouvoir la préservation de la Terre, notre mère nourricière.

Chimène NGOUKAM
Ingénieure en Marketing; Promotrice de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, qui est un enjeu majeur pour l’entreprise soucieuse de son impact socio-environnemental, de sa compétitivité, et surtout de son image de marque.

ckngoukam@gmail.com

Ingénieure en Marketing; Promotrice de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, qui est un enjeu majeur pour l’entreprise soucieuse de son impact socio-environnemental, de sa compétitivité, et surtout de son image de marque.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!