Sarah Randriatsilavina,la jeune Malgache amoureuse de la mode. - Afrocadre
Home / Zoom sur elles  / Jeunes femmes  / Sarah Randriatsilavina,la jeune Malgache amoureuse de la mode.

Sarah Randriatsilavina,la jeune Malgache amoureuse de la mode.

Pour en arriver là où elle se situe aujourd'hui Sarah a toujours persévéré et crut en elle. Découvrez son parcours.

Sarah Jemima RANDRIATSILAVINA est une jeune femme Malagasy passionnée par la mode et la couture. Elle en a d’ailleurs fait son métier en créant la marque Sahra Creation.

Sarah a suivi des cours de droit à l’Université d’Antananarivo.Elle sort avec un diplôme supérieur en Droit. Elle suivra ensuite une formation en coupe et couture pendant une année.

 

En 2016, elle  est  sélectionnée pour  suivre une formation entrepreneuriat organisée par l’American Center à Madagascar en collaboration avec le Ministère de la jeunesse et des Sports suite à la présentation de son projet.

La jeune créatrice a décidé donc de créer son propre entreprise afin de poursuivre son rêve: être styliste. Comme elle l’a dit :

L’idée était déjà en moi, j’avais les compétences techniques et aussi Dieu m’a donné le talent de créer et j’avais le goût du travail … La créativité brouillonnait en moi. J’avais les qualités essentielles : je suis inventive et dynamique.

Non seulement elle a voulu contribuer à la création de l’emploi à Madagascar mais également à mettre en exergue les compétences des femmes Malagasy dans le milieu de la mode.

A ses débuts, Sarah Jemima confectionne des vêtements pour la gente féminine. Elle n’a reçu aucune aide que ce soit matérielle ou financière , utilisant son argent de poche pour mener à bien son projet.

SAHRA CREATION emploie aujourd’hui  8 salariés et commercialise des collections de prêt à porter féminins.

 

Pour réaliser une tenue, Sarah couche ses idées sur du papier en établissant des ébauches et croquis. Ensuite, elle choisit les tissus adéquats aux styles et dresse le patron et poursuit par la coupe et enfin par la couture. Elle y passe à peu près 10 heures et voire plus.

 

Comme toute jeune entrepreneure, la styliste à rencontrer des difficultés au cours de son parcours l’impitoyable concurrence : s’imposer dans ce milieu n’est pas chose facile à Madagascar étant donné que les friperies sont à petit prix et que les jeunes femmes Malagasy préfèrent ces produits au lieu des créations.

Pour faire face à ses obstacles, Sarah a misé sur la communication audio-visuelle ainsi que par  des offres promotionnelles.

Pour en arriver là où elle se situe aujourd’hui Sarah a toujours persévéré et crut en elle.

Il n’est pas nécessaire d’être grand pour démarrer, il faut démarrer pour être grand.

La présentation de 20 nouvelles collections qui seront mises en valeur dans un festival de la mode à Madagascar nommée Madagascar Fashion Week au mois de Juillet de cette année est le prochain projet de la jeune styliste.

La Rédaction

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!