Conditions de travail des femmes Malgaches : que dit la loi ? - Afrocadre
Home / Gestion de carrière  / Conditions de travail des femmes Malgaches : que dit la loi ?

Conditions de travail des femmes Malgaches : que dit la loi ?

Les conditions de travail des femmes Malgaches se sont vues nettement améliorées ces dernières années : Egalité salariale hommes femmes , protection de la vie privée , protection en cas de litiges , zoom

Des textes qui prévoient une égalité professionnelle avec les hommes

 

Les conditions de travail des femmes Malgaches se sont vues nettement améliorées ces dernières années. Cette constatation n’est que la suite logique d’un arsenal juridique local . En effet, la loi du 10 juin 20041 portant code du travail, est la référence en matière de législation du travail. Elle encadre le fonctionnement des entreprises et définie clairement les droits et devoirs de chacun des parties prenantes : employés et employeurs.

 

Article 2 – « Est considéré comme travailleur au sens de la présente Loi, quels que soient son sexe…. ».

 

Cet article envoie deux messages très importants d’une part, le droit de la femme à accéder à un travail, et d’autre part la protection de la loi sur d’éventuels litiges . Il est ainsi donné aux femmes comme aux hommes les mêmes droits face à un employeur.

 

 Article 53 – «A même qualification professionnelle, même emploi et pour un travail de valeur égale, le salaire est égal pour tous les travailleurs quels que soient ..leur sexe ».

 

D’autres articles viendront confirmer ce pilier de l’égalité :

 

Article 75 – « ……. les établissements assujettis au Code du Travail, même d’enseignement ou de bienfaisance, la durée légale du travail des employés ou ouvriers de l’un ou l’autre sexe….. »

 

Une protection de la vie personnelle bien encadrée

Dans  un pays à forte domination traditionnelle , la vie personnelle des femmes est soumise à des contraintes sociales. En effet, les filles dès leur plus jeune âge sont façonnées pour prioriser leur foyer au dépend de leur épanouissement professionnel. Les phénomènes du mariage précoce et de la maternité précoce , très courant à Madagascar en sont la preuve.  (2)

 

Le code du travail prévoit  une protection des femmes en cas de grossesse  :

 

Article 94 – «L’état de grossesse ne doit pas être pris en considération pour résilier un contrat de travail au cours de la période d’essai».

ou encore :

« Une femme candidate à l’emploi n’est pas tenue de déclarer son état de grossesse»

 

La loi va jusqu’à définir des tâches accessibles aux femmes enceintes , considérant que ces dernières mérites un traitement de faveur au vu de l’état physique temporaire. Sur prescription médicale , la loi leur donne la possibilité d’un Turn over leur permettant de changer de poste en vu de l’exercice d’une fonction adapté à leur état physique , comme nous l’indique l’article 93.

 

Article 93 – « ….. fixent la nature des travaux interdits aux femmes et aux femmes enceintes »

 

 

Il est ainsi indéniable que la situation juridique des femmes Malgaches n’est pas rédhibitoire en matière de travail. Il est même possible d’affirmer que derrière cette théorie, qui est le code du travail, se cache une volonté d’inciter la femme à travailler.

 

Malgré ces textes protecteurs , une grande lacune , cependant, prédomine à Madagascar : l’accès à l’éducation des jeunes filles semble encore un grand problème.

 

Riana Rajaonarison
Juriste

rianaraj@outlook.com

Juriste

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!