Home / Assurance  / L’assurance Multirisques Habitation : quelle importance ?

L’assurance Multirisques Habitation : quelle importance ?

L'assurance  habitation est une assurance destinée aux lieux de résidence principal ou secondaire de personnes physiques. Son objetif principal est de protéger les locaux, leur contenu et fournir une  responsabilité civile à ses occupants lorsque

L’assurance  habitation est une assurance destinée aux lieux de résidence principal ou secondaire de personnes physiques. Son objetif principal est de protéger les locaux, leur contenu et fournir une  responsabilité civile à ses occupants lorsque que ceux-ci  sont  responsables ou victimes d’un sinistre.

 

Pour les contrats d’assurance habitation on parle de contrat MRH « multirisques habitation » (pour les locaux professionnels on parle de multirisques professionnel).

 

Le locataire est obligé de justifier au propriétaire qu’il a souscrit une MRH, l’absence de souscription étant une cause de rupture de contrat bail.

 

La souscription du contrat

 

Les assurances habitations sont des contrats souscrits pour un an renouvelable par tacite reconduction à l’échéance anniversaire du contrat. L’assurance habitation est en aucun cas une assurance de dommage ouvrage. Son prix varie en fonction :

 

de la surface habitable ou le nombre de pièces principales

-l’indice FFB

-la particularité du logement : piscine, véranda, alarmes, cheminée, dépendances

-la qualité de l’occupant : propriétaire, locataire, propriétaire non occupant ou la copropriété

-le capital mobilier, c’est à dire le montant à l’intérieur du logement

-sa situation géographique

Les Garanties : soyez vigilantes 

 

L’étendue des risques couverts varie en fonction des contrats concernant les biens de l’assuré. Celui-ci peut s’assurer pour les risques incendie et évènements assimilés, dégâts des eaux, catastrophes naturelles et évènements climatiques, catastrophes technologiques, le cambriolage avec effraction, le vol et le vandalisme,  le bris de glace, dommages électriques.

 

Certaines responsabilités ont également assurables comme la responsabilité des personnes, du bâtiment, des animaux, locative et villégiature, les activités de loisir et certaines activités professionnelles (assistance maternelle, baby-sitting).

 

Il est également possible de souscrire à des garanties annexes ou demander des extensions de garanties comme les garanties : Protection juridique, contre les agressions ou pour les bagages, l’assistance, les voitures d’enfants, les frais et pertes pécuniaires, les loyers impayés, le  rachat de franchise, les canalisations et la piscine.

 

Procédure en cas de sinistre

 

Dans chaque cas, une procédure doit être suivie par l’assuré afin de pouvoir être dédommagé par son assureur. Une franchise peut être applicable suivant ce qui est prévue au contrat.

 

Mais avant d’entamer ces démarches, l’assureur doit vérifier que le dommage subi est bien couvert, les contrats prévoyant le plus souvent des cas d’exclusion de la garantie, notamment en cas de départ en vacances.

 

Certaines clauses doivent faire l’objet d’une attention particulière au moment de la signature du contrat. Pour bien les cerner, il est important de consulter les conditions générales du contrat lors de la signature.

 

Résiliation du contrat : quelles sont les démarches  ?

 

Il existe plusieurs façons de résilier un contrat d’assurance habitation : en envoyant une  lettre recommandée au minimum deux mois avant l’échéance principale; selon les modalités de la loi Châtel. A ce titre,  l’assuré dispose de 20 jours suivant la réception de son appel à cotisation pour demander la résiliation de son contrat à son assureur par lettre recommandée.

 

Les dispositions de la loi Hamon permettent également la résilisation du contrat sous certaines conditions , avec un préavis d’un mois (pour une souscription ayant une ancienneté d’un an) .

 

La demande de résiliation peut être faite directement par le propriétaire . La résiliation intervient alors sans frais ni pénalités. Cette loi, entrée en vigueur au 1er janvier 2015, vise à favoriser la concurrence entre assureurs et à baisser le coût pour les consommateurs. L’ancien assureur doit rembourser au prorata temporis la prime d’assurance pour la période non couverte dans un délai de 30 jours.

 

rachele nawa
Conseillère en assurances.

miminacm@yahoo.fr

Conseillère en assurances.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!