Home / Responsabilité Sociétale  / Le commerce équitable : une priorité pour l’entreprise.

Le commerce équitable : une priorité pour l’entreprise.

Le commerce équitable s’inscrit en droite ligne avec les concepts de Développement Durable (DD) et de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE).

A partir de 1945, après la Seconde Guerre mondiale, la notion de solidarité au sein du commerce international, a pris de l’envergure. Il était question de réduire les effets dévastateurs du capitalisme, qui promeut le profit de l’entreprise au détriment de ses parties prenantes, en soutenant les agriculteurs et autres qui en fournissant aux firmes capitalistes leurs matières première n’arrivent pas à subvenir à leurs besoins.

Dans cet élan, organisations caritatives catholiques et protestantes, se sont mises en ligne de mire. Ce soutien a permis de vulgariser ce que l’on a d’abord appelé « le commerce alternatif » puis le « commerce solidaire » et enfin dans les années 60s nait la notion que nous connaissons actuellement « le commerce équitable.»

Le commerce équitable s’inscrit en droite ligne avec les concepts de Développement Durable (DD) et de Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE). Les premiers remous se font ressentir lorsque les produits désignés équitables sont importés d’Amérique du sud vers l’Europe. Des produits tels que le café, les produits artisanaux, que l’on put retrouver dans la première boutique de commerce équitable en Suisse, Magasin du Monde (Worldshops).

Selon Joaquin Munoz, ancien Directeur du label de commerce équitable Fairtrade- Max Havelaar en France, le commerce international est « un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d’équité dans le commerce international.» Le concept répond aux revendications des pays du Sud qui veulent des meilleures conditions commerciales qui leur permettraient d’être autonomes, ils affirment «Trade, not aid », c’est-àdire nous voulons du commerce pas de l’aide !

Le commerce international est un partenariat commercial basé sur le dialogue, la transparence et le respect, qui vise plus d’équité dans le commerce international.

Aujourd’hui, l’essor du commerce équitable est de tel enseigne que les entreprises sont emportées par le phénomène dans le monde entier, autant sous la pression des organismes et organisations internationales, de l’Etat, que sous celle des consommateurs. Ces derniers sont devenus très sensibles sur la question du commerce équitable en Occident, l’effet n’est pas le même en Afrique même si progressivement la notion se répand avec les politiques agricoles et les créations de coopératives.

«Vendre ce qui est sain, et assurer la rentabilité de l’activité des producteurs.»

 

Les entreprises aujourd’hui et demain pour exister et rentabiliser leurs activités devront affronter de nouveaux défis.De plus en plus les produits en magasins portent les étiquettes des labels des quatres fédérations internationales de commerce équitable, FINE : FLO (Fairtrade Labelling Organisation), IFAT (International Federation of Alternative Trade; actuel Organisation Mondiale du Commerce Equitable), NEWS! (Network of European Wordshops), EFTA(European Fairtrade Association). Les produits labellisés jouant  à présent dans la décision d’achat.

Un exemple à suivre, celui du groupe suédois Hennes & Mauritz (H&M), marque mondiale dans le vestimentaire, qui a su mettre en avant sa qualité d’adhérente au commerce équitable. L’entreprise séduite par le coton éthiopien, a mis sur pieds des ateliers de production de textile pour encourager les artisans locaux.

L’intérêt de la marque pour ce secteur d’activité en Ethiopie a mis en alerte d’autres marques tel que Wrangler, Lee Jeans, Calvin Klein et les enseignes telles que Carrefour, sur le potentiel de ce secteur d’activité. Encadré par le commerce équitable, ce mouvement tend à promouvoir le « made in Ethiopia », une occasion pour les acteurs de la filière coton et textile de développer leurs activités et d’aspirer à de meilleures conditions de vie.

Chimène NGOUKAM
Ingénieure en Marketing; Promotrice de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, qui est un enjeu majeur pour l’entreprise soucieuse de son impact socio-environnemental, de sa compétitivité, et surtout de son image de marque.
POST TAGS:

ckngoukam@gmail.com

Ingénieure en Marketing; Promotrice de la Responsabilité Sociétale des Entreprises, qui est un enjeu majeur pour l’entreprise soucieuse de son impact socio-environnemental, de sa compétitivité, et surtout de son image de marque.

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!