Home / Développement personnel  / Analyser l’échec pour mieux le digérer

Analyser l’échec pour mieux le digérer

L'échec emmène dans une période d'humilité propice à la réflexion.C'est le moment de se poser les bonnes questions et de relativiser.Répondre franchement à toutes ses questions, est salutaire.

Etre franche avec vous-même : rechercher les causes de l’échec.

Pour quelles raisons ai-je échoué ? L’objectif que je m’étaits fixé était-il trop élevé ? Avais-je le bon profil et les compétences qu’il fallait ? Etais-je réellement motivé ? Que s’est-il passé? Qu’est-ce que je ressens? Suis-je réellement surpris par cette fâcheuse issue? Avais-je fait confiance aux bonnes personnes? Avais-je mis toutes les chances de mon côté ?

Répondre franchement à toutes ses questions, est salutaire et mène immanquablement vers des pistes de solutions, permettant de rebondir efficacement.

Un échec engendre un temps de réflexion

Bien qu’on tombe parfois de haut, un échec amène une période d’humilité propice à la réflexion… C’est le moment de se poser les bonnes questions et de relativiser: échouer n’est pas une honte !

On peut tirer avantage de ses échecs à la condition de ne pas adopter la politique de l’autruche. Le meilleur moyen d’apprendre de ses échecs est donc de procéder à une analyse poussée des causes liées à ses erreurs.

Il est ici question d’examiner tous les facteurs qui ont causé ses échecs, se demander si les choses auraient pu se passer différemment, comment vous pourriez améliorer vos méthodes de travail et éviter de commettre les mêmes erreurs à l’avenir.

 Écoutez les autres

Entreprendre en  fonçant tête baissée, sans prendre le temps de solliciter et d’écouter son entourage , est une grave erreur. On a peur que notre idée soit dérobée et donc, on n’en parle pas au risque d’un cuisant échec. Pour comprendre son échec, il est conseillé de solliciter son entourage (partenaires, fournisseurs, employés…) parce que ces personnes sont des lampes capables d’éclairer notre réflexion.

Ne pas rester seule et s’entourer des bonnes personnes

Pour reprendre confiance en vous, il vous faudra également vous appuyer sur vos points forts, vos qualités, vos succès antérieurs ou annexes , afin de dissocier l’échec et vous en tant que personne.

L’idéal est de faire ce travail avec une personne extérieure, qui vous aidera à être objective : un membre de famille, un ami, un conseiller d’orientation, un mentor, coach… Etre entourée des bonnes personnes et encouragée, vous aidera à reprendre mentalement des forces ,à rebondir pour ensuite être la meilleure version de vous même.

Listez les erreurs pour ne plus les reproduire

À ce stade de la réflexion, si l’honnêteté et le discernement ont été au rendez-vous, l’entrepreneur peut lister plusieurs raisons essentielles qui ont construit son échec, de la genèse de son projet à son dernier souffle. Décider de ne pas se méprendre une prochaine fois est une marque d’intelligence.

 Se réconcilier avec soi et laisser le temps au temps

Le temps est nécessaire et est un allié important pour mûrir, mieux se connaître, analyser l’échec pour en tirer du positif, pour vous reconstruire.

Cette œuvre de reconstruction devra immanquablement passer par la voie du pardon. En effet, beaucoup d’entrepreneurs s’en veulent férocement d’avoir échoué au lieu de capitaliser leurs émotions sur une voie créative et innovante.

 S’inspirer de l’échec des autres

L’échec des autres peut  servir de tremplin : participer à des conférences, lire des témoignages font prendre conscience qu’il est inutile de se rabaisser ou de laisser tomber.

Pour partir en guerre, et être victorieux, mieux vaut avoir les bonnes armes !

Chaque échec que l’on surmonte est une expérience enrichissante

A partir de l’analyse de son échec et de sa personnalité, on peut bâtir un nouveau projet. L’analyse de son échec conjugué au bilan de ses compétences permettent d’être plus aguerri et plus aptes à prendre des décisions efficaces, porteuses de solutions.

Dans une situation d’échec, des possibilités qu’on n’avait pas envisagées peuvent apparaître. On n’atteindra certes pas son objectif premier, mais on découvrira des opportunités tout aussi intéressantes sur des marchés porteurs.

Dans cette situation, l’ouverture d’esprit et le lâcher-prise conduiront peut-être à des résultats supérieurs aux objectifs visés voire au succès. Le secret sera de mettre en place les moyens concrets qui ont précédemment manqué pour réussir : Qualité de la gestion du temps et de la clientèle, le travail et la concentration, meilleures dispositions au niveau du caractère, nouvelles habitudes de vie.

Malou Nzuzi

amanileo014@gmail.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!