Home / Développement personnel  / Comment faire de l’échec un tremplin ?

Comment faire de l’échec un tremplin ?

Subir un échec, en tant qu’entrepreneur, pourrait être considéré comme catastrophique, humiliant et préjudiciable à ses ambitions. Chaque entrepreneur dispose d’une capacité à surmonter ses échecs.

Si vous parvenez à comprendre les principes de base sur la gestion de l’échec, vous serez ainsi plus apte à gérer les difficultés, les coups durs, les revers et vous pourrez assurer un avenir meilleur pour vos nouveaux projets.

L’échec peut être une faillite ou tout simplement, la perte d’un projet, d’un fournisseur, d’un client. On peut commettre des erreurs fatales comme par exemple établir des prévisions financières irréalistes, oublier d’honorer une commande importante d’un client ou embaucher la mauvaise personne…mais dans tous les cas, il nous plombe et nous emplit presque toujours d’émotions négatives : abattement, découragement, tristesse, colère, voire même dégoût de soi.Toutefois, bien qu’il soit toujours dur à encaisser, l’échec peut aussi permettre de réajuster ses projets et de rebondir.

Chaque entrepreneur dispose d’une capacité à surmonter ses échecs. Si vous parvenez à comprendre les principes de base sur la gestion de l’échec, vous serez ainsi plus apte à gérer les difficultés, les coups durs et vos revers et vous pourrez assurer un avenir meilleur pour vos nouveaux projets.

Accepter que l’échec soit un passage obligé dans la vie

En tant que chef d’entreprise vous avez le privilège d’avoir une préséance sur les décisions ; vous portez aussi le poids de la responsabilité des résultats de toutes les décisions stratégiques . En situation d’échec, vous pouvez facilement tomber dans le piège d’y voir un signe confirmé d’incompétence, avec peu ou aucun espoir de rattraper le coup.

Or, personne ne peut éviter un échec entrepreneurial. Les propos de tout entrepreneur, prétendant qu’il n’a jamais failli à ses taches et ses obligations, sont à prendre avec beaucoup de prudence.

Le succès découle uniquement de l’expérience et celle-ci ne peut pas s’acquérir sans avoir connu des victoires et des échecs.

Ceux qui pratiquent du sport de haut niveau ont appris à intégrer le risque de perdre. Appréhender l’échec permet en effet de mieux l’encaisser.Lorsqu’un entrepreneur fait face aux conséquences de ses échecs, il devrait se dire que ces revers sont une partie essentielle du processus entrepreneurial.

Faire attention aux pièges de l’échec

La perte d’estime de soi :  « De toutes façons, je suis nulle »… On a souvent tendance à confondre « avoir » et « être » . « Je n’ai pas décroché ce contrat, donc je suis nulle »…. Alors que vous valez beaucoup plus qu’un échec !

 La fuite : « De toutes façons, je n’ai pas la fibre entrepreneuriale, je vais tout laisser tomber« . Certains entrepreneurs décide alors de redevenir salariées non pas parce qu’elles ne sont pas faites pour l’entrepreneuriat mais afin de ne pas revivre une autre douloureuse déception…

La vengeance : Parce que nous ne vivons pas seuls sur une plage isolée, il y a toujours des témoins de notre échec. Plus l’échec est important, plus il est connu et plus les gens commenteront , donneront leur avis , parfois méchamment.

Vouloir rebondir pour prouver aux autres ce que vous valez, ce qui est une très grosse erreur ! En situation d’échec, nos émotions sont tellement sollicitées qu’il est impératif pour vous de constamment faire le tri entre une saine et mauvaise motivation. Rebondir devrait toujours être une décision que vous devez prendre par rapport à vous même, à vos rêves, à vos propres objectifs de vie et non, pour les autres parce qu’il y aura toujours des personnes qui ne comprendront pas vos choix, ou qui se donneront le droit d’avoir un avis sur vos décisions.La seule chose à faire : oubliez-les et concentrez vous sur vos objectifs.

« L’échec n’est pas fatal, mais l’incapacité à évoluer peut l’être. » – John Wooden

Faire preuve d’irresponsabilité : « Le vrai problème ce sont mes employés, mes clients et mon marché…..mais certainement pas moi ! »

Bien qu’il y ait des raisons qui soient en dehors de votre volonté, dans la majeure partie du temps, en situation d’échec vous avez toujours votre part de responsabilité. Il vous incombera de trouver les raisons de votre échec, d’en tirer des leçons et de décider de mieux faire les prochaines fois.

Malou Nzuzi

amanileo014@gmail.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

error: Content is protected !!