Home / Management  / Les clefs du management interculturel

Les clefs du management interculturel

Dans son mémoire, Saana Aichidi se demande s’il y a un mode particulier de gestion d’une équipe multiculturelle ou si ce mode de gestion n’est qu’un mode de gestion habituel dans une entreprise avec simplement une dimension culturelle


Dans son mémoire, Saana Aichidi se demande s’il y a un mode particulier de gestion d’une équipe multiculturelle ou si ce mode de gestion n’est qu’un mode de gestion habituel dans une entreprise avec simplement une dimension culturelle en plus. Elle conclut sans ambiguïté en privilégiant le second.

Le management d’une équipe multiculturelle est d’abord celui d’une équipe tout court

Malgré tous les progrès accomplis en matière de gestion et d’organisation des entreprises, il est encore très fréquent d’y observer des dysfonctionnements dont l’origine n’est rien d’autre que l’oubli des principes de base de gestion d’une équipe. Ces principes reposent sur des aspects structurels et un ensemble de processus.

Aspects structurels du management d’une équipe

Une équipe s’organise autour d’un responsable qui définit les rôles ou les tâches de chacun en fonction des objectifs assignés à l’équipe. Ceux-ci, en général, sont exprimés en termes de coûts, de prix et de délais. Le manager veille à disposer des ressources nécessaires au fonctionnement de son équipe et à les distribuer de manière optimale. Il s’assure, enfin, par une communication adéquate que chaque membre de l’équipe puisse remplir sa mission de façon appropriée.

Processus liés au fonctionnement d’une équipe

Les performances d’une équipe font l’objet de mesures permanentes. Ces mesures sont à la fois quantitatives et qualitatives. Elles portent aussi bien sur les quantités produites par l’équipe que sur la conformité de ce qui est produit aux règles et procédures mises en place dans l’entreprise. Elles concernent également la manière dont ces performances sont obtenues, par exemple, dans un climat de confiance ou conflictuel. L’ensemble de ces processus influencent l’évolution de carrière de chaque membre de l’équipe.

Dans ce contexte organisationnel, comme l’a écrit Philippe Deval, (8) « La culture n’est pas une contrainte : c’est un élément de gestion ».  Par conséquent, le management d’une équipe multiculturelle suppose la mise en œuvre de pratiques particulières qui s’ajoutent à celles d’une équipe monoculturelle.

La prise en compte de la dimension culturelle dans le cadre du management d’une équipe multiculturelle

Cette prise en compte implique de respecter, au moins, trois principes de base :

  • Prendre conscience que la perception d’une culture étrangère à la sienne est encombrée de préjugés et de stéréotypes. Ils résultent la plupart du temps de conditionnements familiaux, professionnels ou autres, de rencontres individuelles, plus ou moins agréables, et plus généralement, de « on-dit ». Ils s’insinuent dans la conscience, sans qu’on y prenne garde, et influent sur les comportements.
  • Combattre les stéréotypes et les préjugés par l’apprentissage des styles culturels présents dans l’équipe. Cela peut se faire de deux façons complémentaires. Il est recommandé, bien sûr, de prendre le temps de s’informer sur les cultures propres aux membres de l’équipe. Les sources documentaires ne manquent pas.  Ce qui n’exclut, évidemment pas, bien au contraire, de discuter avec chacun de ses particularismes culturels.
  • Avancer pas à pas. Cordula Barzantny (9), professeur associé en management international et interculturel à la Toulouse Business School, insiste régulièrement sur la nécessité d’un temps d’adaptation, d’environ une année, pour que l’approche culturaliste puisse réellement imprégner les pratiques de gestion d’une équipe.

Cependant, quelle que soit la bonne volonté du manager, aucun modèle n’est fiable à 100%. Il lui appartient de se méfier de catégories, dont un usage abusif, de simplifications en simplifications, peut conduire à de nouveaux stéréotypes ou préjugés. Par ailleurs, il est sans doute opportun de pouvoir se faire « accompagner », autant que possible, dans cette imprégnation culturaliste et ne pas avoir à la vivre en solitaire. Une revue de détail du style culturel africain et de son management est une bonne illustration de ces difficultés et de la prudence qu’il convient d’avoir dans ce domaine.

La Rédaction

redaction@afrocadre.com

Review overview
NO COMMENTS

POST A COMMENT

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

error: Content is protected !!